Inauguration du premier centre Cnam en Chine

Cnam Chine

7 juillet 2017

Le 16 juin dernier, le Cnam inaugurait l’Institut franco-chinois DGUT-Cnam. Créé en partenariat avec la Dongguan University of Technology (DGUT), cet établissement d’enseignement supérieur de haut niveau dans les domaines de l’ingénierie et de la technologie a pour objectif de former des ingénieurs et des managers spécialisés, tout en renforçant les échanges scientifiques et en créant un modèle performant d’enseignement contribuer au développement économique et social.

Il accueillera dès la rentrée prochaine des élèves inscrits dans la première des quatre années de Licence « Sciences de l’ingénieur », première année consacrée à l’apprentissage renforcé de l’anglais et du français. Cette formation, dispensée dans les filières mécanique, informatique et télécommunication, donnera accès à un double diplôme Cnam-DGUT.

Cet institut est le résultat d’un long et patient travail effectué par le Cnam et la DGUT, débuté en novembre 2014 par la signature d’un accord portant création de l’Institut franco-chinois
DGUT-Cnam. Cette signature a été suivie de nombreux échanges entre enseignant·e·s-chercheur·euse·s des deux établissements, menant à la co-construction d’un projet pédagogique et de recherche présenté au ministère chinois de l’Éducation nationale (EN) en 2016.

Le 18 novembre 2016, l’administrateur général du Cnam, Olivier Faron, se rendait personnellement au ministère chinois de l’EN pour défendre ce projet, finalement accrédité le 27 février 2017. Jusqu’au 31 décembre 2029, cet institut est ainsi autorisé à recevoir jusqu’à 300 élèves par an, dont les premiers sont attendus dès le mois de septembre.

L’Institut franco-chinois DGUT-Cnam est plus qu’un nouveau centre à l’étranger pour le Cnam, lui permettant de proposer, en dehors de ses frontières, son savoir-faire en termes de formation d’ingénieurs et de formation tout au long de la vie, en adéquation avec les demandes des entreprises ou les aspirations de chacun. Situé dans une province économiquement dynamique, dans une ville à mi-chemin entre Canton et Hong-Kong, il constitue surtout une preuve supplémentaire que l’expertise de l’établissement est prisée par les partenaires étrangers, y compris les plus exigeants. L’expertise du Conservatoire, ainsi que le modèle de co-développement qu’il propose, le positionne ainsi comme l’opérateur de référence en ingénierie de formation, notamment dans les pays émergeants comme la Chine, le Sénégal ou la Jordanie.

Cnam Chine